Communiqué de presse – 23/10/2020 – Hommage à Samuel Paty

L’association Expressions de France condamne l’abominable attentat de Conflans-Sainte-Honorine et s’associe à l’ensemble de la communauté éducative pour rendre hommage à Samuel Paty. Nos pensées vont à sa famille, à ses proches et à ses élèves.

Créée en janvier 2015, après les événements de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, l’association prévenait déjà du manque d’ouverture d’esprit de certains élèves et des risques d’enrôlement dans une pensée unique. Nous avons aussi constaté la difficulté méthodologique et le désarroi de plusieurs professeurs pour faire accepter la notion de liberté d’expression. Les échanges étaient très tendus et le débat presque impossible, certains esprits étaient réellement fermés. C’est dans ce cadre que nous avons décidé de mettre en place un parcours citoyen destiné à notre jeunesse. En coordination et en complémentarité avec l’équipe éducative, incluant notamment les professeurs d’histoire-géographie, les professeurs de français ou encore les documentalistes, l’équipe d’Expressions de France intervient dès le CM2 jusqu’au lycée afin d’expliquer les grands principes tels que la Liberté, l’Égalité, la Fraternité et la Laïcité. Avec l’intervention de nos juristes, sociologues ou enseignants, nous réaffirmons lors de nos formations à la citoyenneté dans le cadre des cours d’EMC (éducation morale et civique) que la liberté d’expression est et doit rester absolue. En ce sens, l’instruction est primordiale pour prévenir les radicalisations de toutes sortes, et nous sommes convaincus que l’éducation et la culture sont déterminantes pour lutter contre l’obscurantisme.

Malheureusement, l’actualité nous démontre une fois encore de l’urgence de la situation. Comprendre et s’approprier les valeurs et principes qui régissent notre pays, et ce dès le plus jeune âge, est une nécessité afin d’éviter de rendre hommage à d’autres Samuel Paty. La tâche n’est pas simple, mais c’est ensemble que nous formons la communauté nationale ; de tous les âges, de toutes les catégories sociales, de toutes les origines culturelles, croyants ou non, nous devons rester unis face à ceux qui souhaitent notre division. Le vivre-ensemble n’est pas une option : nous vivons déjà ensemble. Cependant, nous pouvons tenter de mieux faire et vivre ensemble dans la tolérance et le respect des uns et des autres.

Pour finir avec une note d’espoir, notre satisfaction se trouve dans les paroles d’un jeune élève ayant suivi le parcours citoyen, qui dit croire en la fraternité et la définit comme l’ensemble des personnes de son entourage constituant sa famille de cœur…